Augite - Encyclopédie

Augite maclée du Puy de Corent, Puy de Dôme, France

    Classe : Silicates
    Sous-classe : Inosilicates
    Système cristallin : Monoclinique
    Chimie : (Ca, Mg, Fe)2(Si, Al)2O6
    Abondance : Très fréquent

L'augite est le pyroxène le plus répandu de la croûte terrestre. C'est un constituant essentiel des roches magmatiques basiques (andésites, basaltes, gabbros, etc...) et ultrabasiques (pyroxénites, etc...), que l'on rencontre aussi dans les roches métamorphiques de haute température (granulite) et de contact. Son nom vient du grec auge (brillant), en allusion à l'apparence de ses surfaces de clivage. La chimie de l'augite est complexe : elle forme une série continue avec le diopside et l'hédenbergite, par remplacement des atomes de silicium et de magnésium par des atomes d'aluminium ; en outre, la présence de titane et de chrome est fréquente, surtout en milieu volcanique. L'assimilation de sodium permet par ailleurs la formation de termes de passage vers l'aegyrine : ce sont les augites aegyriniques. Un phénomène fréquent est l'altération d'augite en hornblende verte ("ouralitisation"). Bien cristallisé, l'augite montre des cristaux aux faciès variés, allongés ou trapu à section carrée ou octogonales, fréquemment maclés (photo principale). Sa couleur est noire avec des reflets brunâtres à verdâtres. C'est un minéral qui ne présente pas d'utilisation particulière.

L'augite dans le Monde

Les grands cristaux proviennent des basaltes et des tufs volcaniques. Ceux du Vésuve ou de l'Etna (Italie), et ceux du Laacher Sea (Eifel, Allemagne) atteignent 25 mm. D'énormes cristaux de plus  de 50 kg ont été récoltés à Lake Clear (Ontario, Canada) et à Fine (New York). De très gros individus sont connus dans les géodes d'une pyroxénite à Nordmark (Suède).

L'augite en France

Augite du Puy de Corent, Puy-de-Dôme, France
En France, les volcans du Massif Central ont livré de superbes individus : 6 cm au Mézenc (Haute-Loire), plus de 3 cm dans le Cantal et en Ardèche. Dans le Puy-de-Dôme, l'augite est très abondante dans la pouzzolane du Puy de Corent (photo de droite), bien que les cristaux automorphes soient rares. On la retrouves dans les alluvions des produits volcaniques de la Chaîne des Puys, à Aydat par exemple en cristaux de 5 mm parfaits et maclés.

Les macles

Exsolution d'opx dans cpx

Pas de macle connue pour cette espèce minérale. En revanche les orthopyroxènes comme l'enstatite peuvent présenter des exsolutions de clinopyroxène (augite) de même que l'augite peut présenter des exsolutions d'orthopyroxène. Ces exsolutions orientées sont souvent confondues avec des macles.

Ci-contre, une photo d'une augite à exsolution d'orthopyroxène (bandes jaunes) en lumière polarisée-analysée.

Les faux et arnaques

Pas de faux recensé pour cette espèce minérale.



Dureté : 5,5 à 6
Densité : 3,19 à 3,56
Cassure : Irrégulière
Trace : Vert à marron




TP : Translucide à opaque
IR : 1,680 à 1,774
Biréfringence : 0,032
Caractère optique : Biaxe +
Pléochroïsme : Visible
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acide fluorhydrique

Magnétisme : Paramagnétique
Radioactivité : Aucune