Brucite - Encyclopédie

    Classe : Oxyde et hydroxyde
    Sous-classe : Hydroxyde
    Système cristallin : Rhomboédrique
    Chimie : Mg(OH)2
    Abondance : Assez fréquent

La brucite est un hydroxyde hydrothermal de basse température. C'est un produit résultant de la serpentinisation des péridotites qui peut également former des filonnets dans les calcaires métamorphiques et les chloritoschistes. La brucite doit son nom au physicien et minéralogiste américain Archibald Bruce fondateur de la revue American Mineralogial Journal qui la observé le premier en 1814. Elle se présente généralement en masses lamellaires ou foliées, onduleuses, rarement sphériques de faible dureté (2,5) rappelant le gypse ; elle peut aussi être fibreuse (variété némalite) avec des fibres séparables et élastiques pouvant atteindre les 50 cm. Elle est également commune en empilement de cristaux tabulaires hexagonaux (chaque cristal pouvant mesurer jusqu'à 20 cm) et sont réunis en agrégats subparallèles incolores ou blancs, la brucite peut aussi être verte, jaune, ou bleue. De par sa gîtologie, c'est un minéral qui ne se présente que très rarement en formations esthétiques et développés. C'est un minerai très accessoire de magnésium mais aussi un minéral qui entre dans la composition des réfractaires magnésiens (céramiques résistantes aux hautes températures). Il faut également noter que certaines brucites de qualité translucide à semi-transparente ont été taillées en pierres facettées mais celle-ci sont uniquement réservées à la collection.

La brucite dans le Monde

De beaux échantillons de brucite viennent de Tilly Foster (New York) et de la mine de chromite de Wood (Pennsylvanie) où de grands cristaux parsèment les lentilles de chromite. De magnifiques cristaux de plus de 5 cm ont été extraits de la mine d'Abest près de Iekaterinbourg (Russie) et de très bons spécimens de la mine de Kempirsay toujours dans les monts Oural. D'excellents cristaux sont aussi signalés dans les chloritoschistes du Zimbabwe près de Mutorashanga. La carbonatite de Palabora (Afrique du Sud) a par ailleurs donné de superbes masses de brucite bleue de plusieurs kilos. Les plus belles formations de brucite proviennent cependant de Killa Saifullah au Pakistan (photo de droite), découvertes en 2017 ces brucites forment des boules centimétrique d'un jaune vif pouvant constituer des ensembles de plus de 20 cm ! Cette découverte a redéfini le TOP pour l'espèce.

La brucite en France

La France possède quelques gisements où la brucite a été signalée notamment dans les skarns de Costabonne dans les Pyrénées mais aussi dans les cipolins d'Arignac.

Les faux et arnaques

Aucune arnaque à signaler autour de cette espèce minérale.



Dureté : 2,5
Densité : 2,39
Cassure : Irrégulière à esquilleuse
Trace : Blanche




TP : Translucide à transparent
IR : 1,56 à 1,60
Biréfringence : 0,02
Caractère optique : Uniaxe -
Pléochroïsme : Aucun
Fluorescence : Blanc à bleu


Solubilité : Acide chlorhydrique

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune