Dolomite - Encyclopédie

    Classe : Carbonates, nitrates, borates
    Sous-classe : Carbonates anhydres
    Système cristallin : Rhomboédrique
    Chimie : CaMg(CO3)2

    Abondance : Très fréquent

La dolomite est le principal constituant des roches dolomitiques (ou dolomies), roches formées par l'action de solutions contenant du magnésium sur les calcaires. Le remplacement du magnésium par le fer conduit à l'ankérite, et celui du magnésium par le manganèse à la kutnahorite. Le remplacement partiel du calcium ou du magnésium par le plomb, le zinc, le manganèse ou le cobalt est également connu. La dolomite peut aussi précipiter directement en milieu salin, associée à des marnes, ou constituer la gangue de filons hydrothermaux de moyenne et basse température, en compagnie de calcite, sidérite et de sulfures variés. La dolomite doit son nom au minéralogiste et géologue français Déodat de Dolomieu (1750-1801) qui décrivit les caractéristiques et occurrences du minéral. La dolomite se présente généralement en cristaux rhomboédriques souvent striés, jamais en scalénoèdres. Parfois en agrégats lamellaires à faces courbes dits "en selle", faciès très courant pour l'ankérite également. La dolomite est aussi massive, en masses compactes ou granulaires rugueuses, ressemblant généralement à du marbre. Elle peut être transparente à translucide, la dolomite possède un éclat vitreux vif, un peu nacré. Elle est incolore, blanche, blanc rougeâtre, verdâtre, grise, jaune, parfois rosée mais passe superficiellement au brun-noir par altération atmosphérique.

Dolomite de La Mure, Isère, France
Dolomite et calcite d'Anduze, Gard, France
Dolomite de Eugui, Espagne
Dolomite maclée de La Mure, Isère, France

La dolomite dans le Monde

De très beaux cristaux proviennent des marnes salifères d'Asturreta, près d'Eugui en Espagne (photo principale). Les rhomboèdres transparents peuvent atteindre les 15 cm d'arête). On la retrouve également à de Brosso et Traversella (Piémont, Italie), de Sunk (Styrie, Autriche : en cristaux de 15 cm) et surtout de Pedra Preta et Nova Lima à Brumado au Brésil en cristaux maclés de plus de 20 cm (photo de droite). Le célèbre gîte de Lengenbach près de Binn (Suisse) produit de magnifiques macles gemmes de 3 cm.

La dolomite en France

En France, les plus beaux cristaux de dolomite proviennent de la mine de La Mure (Isère), ils sont blanc-jaunâtre et peuvent occasionnellement atteindre les 15 cm. On retrouve également des cristaux blancs à jaunes près d'Anduze dans le Gard à Croix-de-Pallières ou la dolomite, parfois en cristaux courbes, est partiellement recouverte de calcite transparentes. On la rencontre à Trimouns (Ariège), aux Malines (Gard) et dans de nombreux autres gîtes.

Les macles et cristallisations spéciales

Les macles sont nombreuses et courantes pour la dolomite notamment sur {0001}, avec un angle entrant près du milieu de l'arête ; sur {1010} et sur {1120}, également comme double macle par combinaison de la macle sur {1120} et {1010} ou {0001}. Elle est rare sur {1011}. Et elle peut être présente sur {0221} comme macle lamellaire notamment dans les grains de dolomite des marbres.

De par sa gîtologie en domaine sédimentaire, on peut retrouver la dolomite en remplacement de certains fossiles ou en remplissage de cavités laissées par des organismes fossilisés (gastéropodes notamment).

Les faux et arnaques

Pas de faux recensé pour cette espèce minérale.



Dureté : 3,5 à 4
Densité : 2,84 à 2,86
Cassure : Sub-conchoïdale 
Trace : Blanche




TP : Transparent à translucide
IR : 1,500 à 1,681
Biréfringence :  0,179
Caractère optique : Uniaxe -
Pléochroïsme : Très faible
Fluorescence : Rose, blanc, bleu, vert


Solubilité : Acides

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune