Jeremejevite - Encyclopédie

    Classe : Carbonate, Nitrate, Borate
    Sous-classe : Borate
    Système cristallin : Hexagonal
    Chimie : Al6B5O15 (F,OH)3
    Abondance : Très rare

La  jeremejevite (ou jéremejewite) est un borate très rare qui a été décrit pour la première fois en Sibérie sur le Mont Soktuj par le minéralogiste russe Pavel Vladomirovich Jeremejev. Sa couleur varie du bleu au brun-jaune mais elle est souvent incolore. Les cristaux sont prismatiques et hexagonaux, parfois aplatis. C'est un minéral que l'on rencontre dans les pegmatites ou dans les éjectas volcaniques. Il n'est utilisé dans aucun domaine particulier, les spécimens sont uniquement destinés à la collection, la jeremejevite est d'ailleurs très recherchée. Il est à noter qu'elle peut être taillée et facettée, On rencontre en effet parfois des cristaux totalement transparents avec très peu d'inclusions. Les gemmes produites sont également destinée à la collection, la couleur bleu pâle n'est pas suffisament intéressante pour les secteurs de la bijouterie-joaillerie.

La jeremejevite dans le Monde

Les plus beaux et surtout les plus gros cristaux proviennent de Ameib Farm en Namibie. Il nous a été donné de voir deux cristaux gemmes et terminés de 10 cm et 11 cm chacun. Les cristaux se détachent très facilement de leur roche mère, aussi il est très difficile de trouver des pièces sur gangue. Il faut également souligner les spécimens de la localité type : Nerchinsk en Russie, qui se présentent le plus souvent sous forme de fragments. Enfin, Emmelberg en Allemagne est le dernier gisement où est signalé la jeremejevite, on la trouve en microcristaux dans des produits volcaniques où elle cotoie des feldspaths (photo ci-contre). Plus récemment des cristaux ont été découverts au Myanmar, ils sont généralement jaune ou incolore.

La jeremejevite en France

La jeremejevite n'est pas présente dans le sous-sol français.

Les macles

La jeremejevite ne présente aucune macle connue.

Les faux et arnaques

Quelques spécimens sur gangue qui circulent sur le marché ont été assemblés. Ces assemblages sont parfois réalisés à l'aide de ciment dentaire qui résiste à l'acétone, si l'assemblage est bien construit il peut être difficile à détecter. Les cristaux de jéremejevite peuvent aussi être confondu facilement avec le béryl dont la forme est très proche, surtout si la terminaison des cristaux est plate ou absente... Des morceaux de petits cristaux d'aigue-marine notamment peuvent donc être vendus pour de la jeremejevite par des commerçants malhonnêtes.



Dureté : 7
Densité : 3,27
Cassure : Conchoïdale
Trace : Blanche




TP : Translucide à transparent
IR : 1,640 à 1,653
Biréfringence : 0,013
Caractère optique : Uniaxe -
Pléochroïsme : Absent à fort
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acide sulfurique

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune