Qu'est-ce qu'un schiste en géologie ?

Schiste : définition

Les différents faciès métamorphiques
Les schistes sont des roches présentant un débit en feuillets plus ou moins minces suivant les plans de schistosité, plans ou les minéraux constitutifs de la roche se sont orientés parallèlement les uns par rapport aux autres sous l'influence de contraintes tectoniques.

Les schistes sont très nombreux. Les variétés les plus courantes sont représentées par les schistes ardoisiers (à grains très fins et parfois appelés ardoises), les schistes bitumineux (à matière organique), les schistes sériciteux ou séricitoschistes (à feutrage de petits micas blancs), les talcschistes (avec talc), les schistes chloriteux ou chloritoschistes (à chlorite et souvent trémolite-actinote), les calcschistes (à calcite et séricite), etc... Les schistes lustrés, puissantes formation bien représentées dans les Alpes, sont essentiellement composés de calcschistes.

Les schistes sont des roches très communes du métamorphisme général de faible gradient (anchizone et épizone), et occupent de vastes ensembles dans les chaînes de montagnes récentes et anciennes. Par élévation du degré de métamorphisme, les schistes passent aux micaschistes, puis aux gneiss.

Schistes bleus : Métamorphisme

Les "schistes bleus" constituent un faciès métamorphique à lawsonite et glaucophane, ce dernier minéral leur conférant sa teinte bleu sombre. Ces roches se forment dans des conditions de très fortes pression (5 à 15 kbar), pour une gamme de températures moyennes (entre 100 et 500°C). Par augmentation de pression et/ou de température, on passe dans le champ des éclogites.

D'un point de vue pétrographique, ces "schistes" bleus sont en fait des micaschistes, voire des gneiss.

Schistes verts : Métamorphisme

Les "schistes verts" constituent un faciès métamorphique d'assez faible intensité (entre 300 et 500°C pour des pressions variants entre 2 et 8 kbar), se traduisant par l'apparition de schiste à muscovite, chlorite, albite-oligoclase et amphibole calcique (trémolite-actinote). La présence usuelle de chlorite et d'actinote confère une teinte verdâtre à ces roches, d'où leur nom.

Le faciès amphibolite fait suite à ce faciès schistes verts, la transition étant assurée par l'isograde de la biotite.

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies

PInterest

Notre site Web vous permet de partager son contenu sur le réseau social PInterest. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de PInterest: https://policy.pinterest.com/fr/privacy-policy/