Cassitérite - Encyclopédie

    Classe : Oxydes et hydroxydes
    Sous-classe : Oxydes
    Système cristallin : Quadratique
    Chimie : SnO2
    Abondance : Fréquent


La cassitérite est un minéral de haute température lié à des intrusions acides hyperalumineuses (granites, leucogranites, rhyolites), surtout abondant dans les formations pneumatolytiques associées qui concentrent les fluides expulsés par les intrusions. La cassitérite est inaltérable, dense (7) et très dure (6 à 7 sur l'échelle de Moh), ce qui explique qu'elle soit également un minéral alluvionnaire essentiel : ses placers alluviaux et marins constituent des gisements d'étain considérables en Malaisie et au Nigéria notamment. On la rencontre aussi occasionnellement dans les amas sulfurés (Neves Corvo, Portugal et Kidd Creek, Canada). C'est un minéral qui doit son nom au grec kassiteros (étain) en raison de sa composition chimique.  La cassitérite forme généralement des prismes courts, rarement allongés, couronnés par des octaèdres assez aplatis, montrant fréquemment la macle en "bec d'étain" ; les cristaux sont nets et brillants, aux faces parfois striées. L'octaèdre domine dans les cassitérites pegmatitiques tandis que les faciés en prismes allongés et en aiguilles pointues sont communs dans les cassitérites formées à hautes températures. Elle peut être parfois concrétionnée, massive, cryptocristalline ou en incrustations à fibres radiées. La cassitérite est transparente à opaque, à vif éclat adamantin, parfois presque métallique sur les faces. Sa couleur est brun rouge, brun châtaigne à brun noir, exceptionnellement incolore lorsqu'elle est chimiquement pure. La cassitérite est quasiment le seul minerai d'étain ; depuis la maîtrise de la réduction de la cassitérite pour obtenir de l'étain métallique dès l'Antiquité, il fut allié au cuivre pour fabriquer le bronze. Plus récemment son caratère non toxique lui a valu une longue carrière dans l'industrie alimentaire : le fer blanc des boîtes de conserves est en effet de l'acier recouvert d'étain. L'étain allié au cuivre et à l'antimoine possède également une utilisation importante en mécanique dans la fabrication de métaux anti-frictions. Plus anecdotique, les soldats de plomb sont composés d'un alliage de plomb et d'étain.

La cassitérite dans le Monde

Les plus beaux spécimens mondiaux proviennent des filons quartzeux pneumatolytiques de Schlaggenwald (Horni Slavkov, République Tchèque), ce sont de magnifiques pseudo-octaèdres noirs maclés dépassant les 10 cm implantés sur zinnwaldite. Les pegmatites brésiliennes (Fazenda do Funil et Virgem de Lapa, Minas Gerais) ont livrés d'exceptionnels octaèdres de 15 cm. Parmi les gisements ayant fourni d'excellents échantillons, citons les filons pneumatolytique du Panasqueira (Portugal) avec des cristaux maclés de 3 cm sur cookéite et wolframite et les gîtes stannifères de Bolivie (Luribay, La Paz) d'où proviennent de magnifiques cristaux miel gemmes de 3 cm. Plus récemment les pegmatites chinoises du Mont Xuebaoding (Pingwu, Sichuan) ont fourni des cristaux parfaits de plus de 8 cm et celles de Ximeng Co. (Yunnan) des cristaux de 4 cm.

La cassitérite en France

En France, les filons pneumatolytiques de la Villeder (Morbihan), lié aux leucogranites sud-armoricains ont fourni d'excellents cristaux de 9 cm mais aussi à Quily avec des cristaux de 3 cm. On la retrouve dans les carrières de kaolin d'Echassières (Allier) en cristaux centimétriques et dans les pegmatites d'Ambazac (Haute-Vienne) en cristaux jusqu'à 3 cm.

Les macles et cristallisations spéciales

La cassitérite macle très souvent sur {011}, c'est la macle classique en bec d'étain à la fois macle de contact et de pénétration qui se répètent pour produire des formes complexes, parfois en étoile à 5 branches. Une macle sur {031} a également été reportée.

Les faux et arnaques

Pas de faux recensé pour cette espèce.



Dureté : 6 à 7
Densité : 7
Cassure : Irrégulière à sub-conchoïdale
Trace : Marron, blanc, gris


TP : opaque à transparent
IR : 1,990 à 2,100
Biréfringence : 0,103
Caractère optique : Uniaxe +
Pléochroïsme : Faible
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Insoluble

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune