Topaze - Encyclopédie

Topaze du Myanmar sur quartz

    Classe : Silicates
    Sous-classe : Nésosilicates
    Système cristallin : Orthorhombique
    Chimie : Al2SiO4(F,OH)2
    Abondance : Fréquent

La topaze est avant tout un minéral des pegmatites, bien qu'elle soit également présente dans les filons de hautes températures à étain-tungstène, les cavités de rhyolites, les greseins et exceptionnellement dans les calcaires métamorphiques (topaze "saramenha"). Lourd et inaltérable, c'est aussi un minéral alluvionnaire fréquent. Elle doit son nom au grec topazion (puis au latin topazius) qui désignait autrefois les pierres fines jaunes. La topaze peut être de différentes couleurs. Le plus souvent parfaitement incolore, elle peut être bleu-pâle, jaune-pâle à brun-orangé (incluant la célèbre teinte champagne de la topaze impériale), plus rarement rose ou violette ; elle est très souvent transparente. Ces qualités associés à sa dureté élevée de 8 sur l'échelle de Mohs, en font une gemme utilisée depuis longtemps en joaillerie. Les cristaux de topaze sont fréquent dans la nature : prismes orthorhombiques trapus à allongés, à faces striées et à section carrée (topaze bleue des pegmatites) ou losangique, terminé par une pyramide plate, dégradée, ou un toit aigu. Sa forte densité permet de la distinguer de la topaze d'Espagne (terme commercial inapproprié pour désigner les citrines).

Topaze brune des pegmatites de Skardu, Pakistan
Topaze Impériale de 0,66 ct de Ouro Preto, Brésil
Topaze bleue naturelle de 18,92 ct du Brésil
Topaze bleue naturelle de 17,60 ct du Brésil

La topaze dans le Monde

La topaze est connue en très gros cristaux dépassant le mètre et pesant plus de 500 kg, exceptionnellement beaucoup plus, en particulier dans plusieurs pegmatites brésiliennes du Minas Gerais (Fazendo do Funil, Teofilo Otoni, Virgem da Lapa...) ; ces deux derniers sites sont célèbres dans le monde entier pour leurs extraordinaires cristaux bleus de 30 cm implantés sur cleavelandite. La topaze bleue est d'ailleurs très recherchée, elle est aussi extraites des pegmatites malgaches (Bamainandro), californiennes (Mine Little Three à Romana : superbes cristaux de 9 cm avec cleavelandite et rubellite), et russes (Sherlovaya Gora dans les Monts Adun-Tchilon et Alabashka dans l'Oural). Les gîtes de l'Adun-Tchilon ont aussi fourni de remarquables cristaux de teinte champagne de 8 cm. La topaze dite "saramenha" est particulière par sa couleur, un superbe orangé (topaze impériale) ou violet et son mode de gisement : des calcaires métamorphiques. D'extraordinaires cristaux allongés décimétriques (jusqu'à 25 cm) de cette variété ont été découvert dans le district d'Ouro Preto (Minas Gerais, Brésil). Des cristaux bruns-orangé proviennent aussi des pegmatites pakistanaises de Gilgit et Skardu (Pakistan), mais ne sont pas qualifiés de topazes impériales. Un gisement plus original est celui des mont Thomas Range (Utah) et de Cerritos (Mexique), où les cristaux ambrés centimétriques sont implantés dans les cavités de rhyolite. Les topazes des filons hydrothermaux sont de moindre qualité et de dimensions plus modestes.

La topaze en France

En France, la mine de tungstène de Montbelleux (Ille-et-Vilaine) a fourni des cristaux de topaze de 4 cm. On la retrouve en cristaux millimétriques, rarement centimétriques dans les carrières de kaolin d'Echassières (Allier).

Les macles et cristallisations spéciales

Pas de macle connu pour l'espèce.

Topaze irradiée "Sky Blue" 
Topaze irradiée "London Blue" 
Topaze irradiée "London Blue" 
Topaze chauffée pour imiter la couleur "impériale"

Les faux et arnaques

De nombreux traitements existent pour la topaze notamment l'irradiation qui permet de faire bleuir de la topaze incolore. Une fois irradiées, ces topazes prennent des noms commerciaux différents en fonction de l'intensité du bleu obtenu (Sky Blue, London Blue, etc...), ce traitement est totalement indétectable sans analyses de laboratoire avancées. Les topazes jaunes peuvent également être chauffées afin de leur donner une couleur proche de la topaze Impériale. Ce traitement peut-être également difficile à repérer.



Dureté : 8
Densité : 3,4 à 3,6
Cassure : Irrégulière à sub-conchoïdale
Trace : Blanc



TP : Transparent à translucide
IR : 1,606 à 1,638
Biréfringence : 0,010
Caractère optique : Biaxe +
Pléochroïsme : Faible
Fluorescence : Jaune, vert, blanc


Solubilité : Acide sulfurique

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune, parfois en trace lorsque traitée