Libéthénite - Encyclopédie

Cristaux de boracite de Hanovre, Allemagne

    Classe : Phosphates, arséniates, vanadates
    Sous-classe : Phosphates anhydres
    Système cristallin : Orthorhombique
    Chimie : Cu2PO4(OH)
    Abondance : Assez rare

La libéthénite (ou chinoïte) est un phosphate secondaire assez rare de la zone d'oxydation des gisements de cuivre, où elle côtoie la malachite, la pseudomalachite et la brochandite. Sa transformation en chrysocolle a été observée. Le phosphore est partiellement remplacé par l'arsenic, donnant naissance à une solution solide très limitée avec l'olivénite, à laquelle elle ressemble beaucoup. Elle doit son nom à sa localité de découverte : Libethen en Slovaquie. La libéthénite se présente en cristaux prismatiques courts ou peu allongé selon [100], parfois en pseudo-octaèdres réguliers lorsque les formes du prisme vertical et du prisme horizontal ont des développement comparables. Elle possède un éclat vitreux à gras et une couleur typique vert olive à vert noirâtre. C'est un minéral uniquement réservé à la collection, mais peu connu des collectionneurs.

La libéthénite dans le Monde

Les plus beaux cristaux sont des pseudo-octaèdres vert-noir de 35 mm en provenance des mines de Kitwe-Nkana, dans le copperbelt du Zambie. Les gisements du Katanga congolais (Kakanda et Likasi) ont aussi fourni de bons cristaux centimétriques. Des cristaux respectables atteignant rarement le centimètre et implantés sur quartz sont signalés à Lubietova (ex-Libethen, Slovaquie) et de très rares cristaux centimétriques ont été extraits des gisements des Cornouailles Anglaises (Calstock, Redruth, Wheal Phoenix). Enfin, elle est commune dans les gisements de cuivre du nord du Chili (Chuquicamata, Mercedes).
Cristaux de libéthénite sur gangue de Bernburg, Sachsen Anhalt, Allemagne

La libéthénite en France

Dans le sous-sol français la libéthénite n'est présente qu'en cristaux de tailles millimétriques. Elle est signalée dans la mine d'argent de Zimmerbach (Haut-Rhin), à Montebras (Creuse), à Falgayrolles et le Bastit (Aveyron) et enfin à Valcroze (Gard). La photo de gauche présente un échantillon photographié par Jean Claude Dol, en cristaux prismatiques.

Les macles

Pas de macle connue pour l'espèce.

Les faux et arnaques

Pas de faux recensé pour cette espèce minérale.



Dureté : 4
Densité : 3,97
Cassure : Irrégulière à conchoïdale
Trace : Verte




TP : Translucide à transparent
IR : 1,701 à 1,790
Biréfringence : 0,080
Caractère optique : Biaxe -
Pléochroïsme : Faible
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acides et ammoniaque

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune