Cookéite - Encyclopédie

Cookéite et quartz de Green's Crystal Mine, Arkansas, USA © Jamison K. Brizendine

    Classe : Silicates
    Sous-classe : Phyllosilicates
    Système cristallin : Triclinique
    Chimie : LiAl4(Si3Al)O10(OH)8
    Abondance : Assez fréquent

La cookéite est l'une des quatre espèces principales du groupe des chlorites. C'est le terme lithinifère du groupe, le plus rare. Elle se rencontre dans les pegmatites lithinifères, associée à d'autres minéraux de lithium. Son nom est dédié au chimiste et minéralogiste américain Josiah B. Cooke, membre d' l'Université de Harvard. Comme les autres chlorites, la cookéite peut se présenter en cristaux lamellaires trapus, pseudohexagonaux, aplatis sur {001}, parfois à allure de barillets. Elle se présente cependant généralement en sphérolites et en agrégats à texture radiés, ou en agrégats écailleux mesurant jusqu'à 4 mm. Sa couleur est vert pâle à vert jaunâtre, blanche, rose ou brune, exceptionnellement violet intense. 


Photo principale : Cookéite et quartz de Green's Crystal Mine, Arkansas, USA © Jamison K. Brizendine

Cookéite de Pulsifer Quarry, Maine, USA © Vandall King
Cookéite de Pulsifer Quarry, Maine, USA © Vandall King
Cookéite de Bennett Quarry, Maine, USA © Henry Minot
Cookéite de Bennett Quarry, Maine, USA © Henry Minot
Cookéite rose de Hewitt Gem Quarry, Connecticut, USA © Harold Moritz
Cookéite rose de Hewitt Gem Quarry, Connecticut, USA © Harold Moritz
Cookéite de Paris, Maine, USA © Peter Cristofono
Cookéite de Paris, Maine, USA © Peter Cristofono

La cookéite dans le Monde

Les plus beaux échantillons de cookéite proviennent des pegmatites brésiliennes du Minas Gerais (Galiléia notamment), et des pegmatites américaines du Maine (Paris, Buckfield), d'Arkansas (Stand on Your Head) et de Californie (Pala, Rincon, etc...). De beaux spécimens sont aussi connus en provenance de la pegmatite de Muiâne (Mozambique).

La cookéite en France

En France, la cookéite a été rencontrée à Castelnau-de-Brassas (Tarn) et à Vanoise (Savoie) mais aussi à Riou Bourdoux près de St-Pons (Alpes-de-Haute-Provence), à Chaillac (Indre) et à La Mure (Isère).

Les macles et cristallisations spéciales

Pas de macle connue pour cette espèce minérale.

Les faux et traitements

Pas de faux recensé pour cette espèce minérale.



Dureté : 2,5 à 3,5
Densité : 2,58
Cassure : Micacée
Trace : Blanc




TP : Translucide
IR : 1,572 à 1,600
Biréfringence : 0,014
Caractère optique : Biaxe +
Pléochroïsme : Visible
Fluorescence : Jaune


Solubilité : Acides fluorhydrique

Magnétisme : Paramagnétique
Radioactivité : Aucune

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies

PInterest

Notre site Web vous permet de partager son contenu sur le réseau social PInterest. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de PInterest: https://policy.pinterest.com/fr/privacy-policy/