Qu'est-ce qu'une macle en minéralogie ?

Macle : définition

Une macle est l'association de deux ou plusieurs cristaux de même espèce solidarisés selon des règles de symétrie bien définies. Elle peut être simple ou multiple (macles polysynthétiques des plagioclases), et se réaliser par accolement suivant une face ou par interpénétration de cristaux (macle de Carlsbad de l'orthose par exemple). Les macles dites "mécaniques" ont une signification différente : elles sont dues à des déformations.

Les cristaux maclés s'identifient facilement par la présence d'angles rentrants, sortes d'encoches formées par les faces cristallines de deux cristaux solidaires, inexistantes chez les monocristaux. En absence d'angles rentrants et de possibilités d'observation au microscope, des variations d'éclats selon des bandes parallèles traduisent souvent l'existence de cristaux lamellaires accolés.

Une macle est dite simple lorsque deux cristaux sont associés, multiples lorsque plusieurs cristaux sont concernés et maclés selon la même règle (3, 4, 6, 8, parfois plus...).
Cérusite en macle cyclique
Pyrite maclée en croix de fer de Colombie
Cérusite en macle cyclique
Quartz en macle du Japon de Madagascar
Cérusite en macle cyclique
Sphène maclé du Pakistan
On distingue habituellement deux type de macles : par accolement et par interpénétration, bien que la distinction ne soit pas toujours facile.

Macle par accolement :
Dans la macle par accolement ou par contact, les cristaux sont simplement assemblés le long d'une surface plane, le plan d'accolement (ou plan de composition), qui se confond très souvent (mais pas toujours) avec le plan de macle.

Afin d'exprimer le fait qu'un plan de macle ou un plan de composition peuvent se développer sur tous les plans cristallographiques équivalents d'un cristal et pas seulement sur le plan d'observation (hkl), ces plans sont par convention notés entre accolades {hkl}. Le "bec d'étain" de la cassitérite est un exemple de macle simple par accolement. Le plan de macle est, à de rares exceptions près, parallèle à une face cristalline (réelle ou possible), parmi les plus communes de l'espèce minérale.

Macle par interpénétration :
Dans la macle par interpénétration, les cristaux s'interpénètrent et le plan d'accolement est quelconque. Le plan de macle est plus rarement défini et la macle habituellement caractérisée par son axe. La macle en croix de staurotide, par exemple, est une macle simple par interpénétration.

Les cristaux maclés sont très fréquemment en position inversée l'un par rapport à l'autre, une disposition particulière nette dans les macles multiples (ou répétées). Les macles polysynthétiques des plagioclases, dans lesquelles les cristaux lamellaires successifs sont parallèles et assemblés alternativement en positions normale et inverse constituent un cas particulier de macle multiple.

Dans d'autres cas de macles multiples, les cristaux sont assemblés par accolement ou interpénétration en positions inversée mais non parallèles. Ce dispositif permet la formation de macles complexes dites "cycliques" car se retrouvant identiques à elles-mêmes par rotation autour d'un axe. Ce terme générique regroupe des macles en roue (rutile, etc...), en croix (staurotide, etc...), en étoile (chrysobéryl, cérusite, etc...) ; les termes anglo-saxons de "trilling", "fivelings", "sixlings", "eightlings", etc... sans équivalent français, précisent le nombre (3, 5, 6, 8 ou davantage) de cristaux impliqués dans la macle. Les macles peuvent créer des figures encore plus complexes, sub-isométriques, comme dans la phillipsite. Les cristaux maclés possèdent alors une symétrie apparente plus élevée que les cristaux individuels.

Les formes cristallines complexes comme les dendrites ne sont pas des macles mais des groupements (ou agrégats) résultant de la croissance incomplète de cristaux suivant des axes cristallographiques définis ; elles sont cependant parfois considérées comme des macles multiples et demeurent particulièrement communes dans les minéraux du système cubique (cuivre, argent, or).

Les différents systèmes cristallins possèdent certains types de macles qui leurs sont propres : macle de l'albite ou de la péricline pour les cristaux tricliniques, du spinelle pour les cristaux cubiques, etc...
Cassitérite maclée en bec d'étain
Cassitérite maclée en "bec d'étain"
Staurotide en macle de St-André
Staurotide maclée en croix
Cérusite en macle cyclique
Cérusite maclée en étoile

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies