Cyrilovite - Encyclopédie

Cyrilovite de Eduardo Claim, Minas Gerais, Brésil © Gianfranco Ciccolini

    Classe : Phosphates, arséniates, vanadates
    Sous-classe : Phosphates hydratés
    Système cristallin : Quadratique
    Chimie : NaFe3(PO4)2(OH)4 2H2O
    Abondance : Rare

La cyrilovite (anciennement appelée avelinoite) est un phosphate hydraté de fer et sodium. C'est un minéral secondaire rare des pegmatites granitiques à phosphates et des gisements de fer qui s'associe à d'autres phosphates primaires et secondaires. Elle doit son nom à sa localité de découverte : Cyrilov (République Tchèque). Elle forme ordinairement des croûtes et des agrégats botryoïdaux à radiés, plus rarement des petits cristaux tabulaires épais (moins de 1 mm) ou des octaèdres. La cyrilovite est de couleur jaune à brun-jaune et brun.

Photo principale : Cyrilovite de Eduardo Claim, Minas Gerais, Brésil © Gianfranco Ciccolini

Cyrilovite d'Echassières, Allier, France © Michael Förch
Cyrilovite d'Echassières, Allier, France © Michael Förch
Cyrilovite de Villefranche-de-Rouergue, Aveyron, France © Jean-Marc Johannet
Cyrilovite de Villefranche-de-Rouergue, Aveyron, France © Jean-Marc Johannet
Cyrilovite de la Commanderie, Deux-Sèvres, France © Yannick Vessely
Cyrilovite de la Commanderie, Deux-Sèvres, France © Yannick Vessely
Cyrilovite d'Echassières, Allier, France © Pascal Chollet
Cyrilovite d'Echassières, Allier, France © Pascal Chollet

La cyrilovite dans le Monde

Bien que rare, la cyrilovite n'en est pas moins assez largement distribuée mais toujours en quantités très limitées. On la connaît ainsi dans les pegmatites américaines classiques du New Hampshire et du Dakota-du-Sud, dans les pegmatites portugaises de Sabugal et Mangualde, dans les pegmatites brésiliennes de Galiléia (Minas Gerais), ainsi que dans celles d'Hagendorf (Bavière, Allemagne). La cyrilovite est aussi présente dans la zone d'oxydation de l'immense gisement de fer phosphaté de Iron Monarch (Australie).

La cyrilovite en France

En France, la cyrilovite est signalée dans l'ancien gisement de fer oolithique de Pluherlin, près de Rochefort-en-Terre (Morbihan), on la retrouve aussi à Echassières (Allier), à la Mine de la Commanderie (Deux-Sèvres), à St-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne) et à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron).

Les macles et cristallisations spéciales

Pas de macle connue pour cette espèce minérale.

Les faux et traitements

Pas de faux répertorié pour cette espèce minérale.



Dureté : 4
Densité : 3,08 à 3,09
Cassure : Conchoïdale
Trace : Jaune




TP : Translucide à transparent
IR : 1,769 à 1,805
Biréfringence : 0,033
Caractère optique : Uniaxe -
Pléochroïsme : Faible
Fluorescence : Aucune


Solubilité : -

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies

PInterest

Notre site Web vous permet de partager son contenu sur le réseau social PInterest. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de PInterest: https://policy.pinterest.com/fr/privacy-policy/