Anatase - Encyclopédie

    Classe : Oxydes et hydroxydes
    Sous-classe : Oxydes
    Système cristallin : Quadratique
    Chimie : TiO2
    Abondance : Rare

L'anatase est un oxyde de titane, polymorphe du rutile. Bien que beaucoup plus rare que ce dernier, elle se rencontre typiquement dans les fentes alpines et dans certaines roches métamorphiques des faciès schistes verts et amphibolites, plus rarement dans certaines pegmatites et carbonatites. Elle tire son nom du grec anatasis (extension) en allusion à un axe d'allongement particulièrement développé en comparaison des autres minéraux quadratiques. L'anatase forme des octaèdres aigus ou plus rarement obtus, parfois tabulaire, rarement prismatique à faces souvent striées horizontalement  (faciès alpin caractéristique), ainsi que des cristaux aplatis parfois terminé par une dipyramide. C'est un minéral transparent à translucide, parfois opaque à éclat adamantin presque métallique. Sa couleur est variable habituellement jaune miel à brun sombre ou noir, parfois gris à bleu sombre. Les cristaux sont de petite taille rarement centimétrique. Elle est également prisée des collectionneurs mais sans utilisations particulières.

Anatase (19 mm) sur quartz de la Pointe du Rozet, Savoie, France
Anatase bleue sur quartz chloriteux du Pakistan
Anatases de Dyrfonni, Viveli, Eidfjord, Hardangervidda, Norvège
Anatases du Plan du Lac, Isère, France

L'anatase dans le Monde

Les meilleurs cristaux d'anatase proviennent du Brésil avec des octaèdres aigus noirs de 5 cm à Minas Novas (Minas Gerais) et des fentes alpines de la vallée de Binn en Suisse où les cristaux miel de 5 cm prismatiques ou tabulaires, parfois gemmes, sont probablement les plus beaux du Monde. La Norvège avec Hardan Gervidda a aussi produit de très beaux cristaux de plus de 3 cm, plus trapu (photo principale). Enfin il faut souligner les cristaux centimétriques des pegmatites Pakistanaises.

L'anatase en France

Les fentes alpines des Alpes françaises ont produit de très belles anatases. Les cristaux octaédriques noirs du Plan du Lac près de St-Christophe-en-Oisans (Isère) peuvent atteindre 12 mm et les octaèdres brun-noir du Col de la Madeleine (Savoie) près de 30 mm (photo de gauche). On la retrouve de manière plus anecdotique en microcristaux dans les alluvions de certains cours d'eau de Haute-Loire et du Cantal notamment.

Les macles et cristallisations spéciales

Rare sur {112} et généralement visible sur de petits cristaux. Voir photo de droite, spécimen d'anatase maclée de Solumsasen Quarry, Holmestrand, Norvège (copyright Enrico Bonacina - Source Mindat).

Les faux et arnaques

Pas de faux recensé pour cette espèce.



Dureté : 5,5 à 6
Densité : 3,9 à 4
Cassure : Sub-conchoïdale
Trace : Blanc, jaune, gris


 


TP : Transparent à opaque
IR : 2,488 à 2,561
Biréfringence : 0,073
Caractère optique : Uniaxe -
Pléochroïsme : Faible à fort
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Insoluble

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune