Diopside - Encyclopédie

Cristal de diopside du Pakistan

    Classe : Silicates
    Sous-classe : Inosilicates
    Système cristallin : Monoclinique
    Chimie : CaMgSi2O6

    Abondance : Très fréquent

Le diopside est l'un des principaux minéraux du groupe des pyroxènes (famille des clinopyroxènes). C'est le pôle magnésien d'une série qu'il constitue avec l'hédenbergite, le pôle ferrifère, les termes intermédiaires étant autrefois désignés sous le nom de "salite". Le diopside constitue également une série avec l'augite, par remplacement d'atomes de silicium et de magnésium par de l'aluminium. Le chrome peut venir se substituer partiellement au magnésium, on parle alors de chrome-diopside ou de diopside chromifère. Le diopside est un pyroxène très courant, constituant essentiel de nombreuses roches magmatiques basiques et ultra-basiques (pyroxénite, péridotites, gabbros, norites) et des pegmatoïdes associés. Il est aussi présent dans les calcaires et les dolomies ayant subi un métamorphisme de contact, les skarns et les cipolins (accompagnant wollastonite, grossulaire et scheelite), et dans les charnockites. Son nom vient à la fois du grec dis (double) et opsis (apparence) en raison des deux orientations possibles du prisme terminal. Le diopside se présente en cristaux prismatiques parfois élancés, pseudoquadratiques à section carrée ou octogonale striée selon le clivage, ou en masses grenues. Transparent à translucide, sa couleur s'étend de l'incolore (diopside pur sans fer), au grisâtre, jaunâtre ou vert pâle à vert sombre lorsque sa teneur en fer s'accroît. Il devient vert intense lorsqu'il est chromifère. Il est exceptionnellement rosé ou bleuté à violacé (variété violane). Les cristaux montrent couramment des changements de teinte d'une extrémité à l'autre. Le diopside est un minéral qui peut être utilisé comme gemme lorsqu'il est transparent et/ou coloré : les cristaux vert clair de Chine et de Madagascar, vert émeraude de Russie et du Brésil, ainsi que le diopside étoilé d'Inde sont réputés.

Diopside du Pakistan
Diopside de Alchuri, Shigar Valley, Skardu District, Pakistan
Diopside vert en pierre taillée de Russie
Diopside de 0,92 ct de Russie
Cabochon de violane
Violane de 10,63 ct du Pakistan
Cabochon de diopside étoilé
Diopside étoilé de 2,17 ct d'Inde

Le diopside dans le Monde

Le diopside est l'un des rares pyroxènes à pouvoir former de grands cristaux décimétriques. Parmi les nombreuses localités citons les magnifiques cristaux gemmes vert pâle de 10 cm décrits au Pian della Mussa (Piémont, Italie), associés à l'hessonite et à la chlorite, et les prismes isolés de Rotkopfkar (Tyrol, Autriche) qui atteignent les 20 cm. Les marbres de l'état de New York (DeKalb, Natural Bridge, Russell) ont donné de grands cristaux décimétriques partiellement gemmes. En Chine, le gisement de Khotan, dans le Turkestan Chinois, produit également de grands cristaux gemmes. Signalons enfin les grands cristaux (parfois 30 cm) découverts au Canada (gisement de Hull et d'Abestos au Québec), dans les pegmatoïdes de Madagascar (Ampandrandava), et au Groenland (Narssaq). Les fentes alpines de Alchuri au Pakistan ont également fourni de très beaux cristaux vert sombre allongés et complètement gemmes jusqu'à 6 cm.

Le diopside en France

En France, le diopside est présent en aiguilles millimétriques dans les roches volcaniques du Massif Central et leurs alluvions, on le retrouve à Murol et au Puy de Tunisset (Puy-de-Dôme). Des microcristaux ont aussi été décrits à St Jean-de-Maurienne (Savoie), à Canari (Haute-Corse).

Les macles

Les macles simples ou multiples sont communes sur {100} ou {010}.

Les faux et arnaques

Il n'existe pas de faux connus pour cette espèce minérale.



Dureté : 5,5 à 6,5
Densité : 3,22 à 3,38
Cassure : Irrégulière à conchoïdale
Trace : Blanche




TP : Transparent à translucide
IR : 1,663 à 1,728
Biréfringence :  0,030
Caractère optique : Biaxe +
Pléochroïsme : Faible
Fluorescence : Parfois blanche


Solubilité : Insoluble

Magnétisme : Paramagnétique
Radioactivité : Aucune