Brochantite - Encyclopédie

Brochantite du Chili

    Classe : Sulfates, chromates, molybdates
    Sous-classe : Sulfates anhydres
    Système cristallin : Monoclinique
    Chimie : Cu4SO4(OH)6
    Abondance : Assez fréquent

La brochantite est un minéral secondaire des gisements de cuivre, formé en conditions faiblement acides, accompagnant l'antlérite, l'atacamite et de nombreux autres minéraux secondaires de cuivre. Elle doit son nom au géologue et minéralogiste français André Jean François Marie Brochant de Villiers (1772-1840), professeur à l'école des mines de Paris. La brochantite se présente souvent en petits cristaux centimétriques, prismatiques aplatis ou allongés, à faces du prisme souvent cannelées, et couramment maclés. Elle peut aussi se présenter en cristaux aciculaires à fibreux groupés en agrégats touffus, plus rarement en masses compactes stalactiformes ou grenues. Elle est transparente à translucide, d'éclat vitreux, un peu nacré sur le clivage, sa couleur est vert émeraude à vert noirâtre, rarement vert clair, ce qui occasionne de fréquentes confusions avec la malachite. La brochantite est parfois suffisament abondante pour constituer un minerai de cuivre (Chuquicamata et Chañarcillo au Chili).

La brochantite dans le Monde

Brochantite du Chili
Les plus belles cristallisations de brochantite ont été décrites à Chuquicamata (Chili), à Bisbee et dans les gîtes voisins d'Arizona (USA) qui ont donné les plus gros cristaux connus, ainsi qu'à Mindigi (Katanga) qui a fourni en abondance de magnifiques groupes de cristaux aciculaires. Des cristaux aciculaires similaires, sur gangue de gypse, ont été produits dans la mine marocaine de Bou-Becker. 

La brochantite en France

En France, la brochantite est connue à Cap Garonne (Var) et à Finosa (Corse), mais aussi à Echassières (Allier), au Crozet (Loire), à Chessy, Longefay et Propières (Rhône), à Asprières (Aveyron), au Mas Dieu (Gard), à Cuzac (Lot), à la Mine du Franciman et de Montroc (Tarn) et dans de nombreux autres petits gîtes.

Les macles

Les macles sur {100} sont communes. Les cristaux maclés sont souvent symétriques et d'apparence pseudo-orthorhombique.

Les faux et traitements

Pas de faux recensé pour cette espèce minérale.



Dureté : 3,5 à 4
Densité : 3,97
Cassure : Irrégulière à conchoïdale
Trace : Vert




TP : Translucide à transparent
IR : 1,728 à 1,800
Biréfringence : 0,072
Caractère optique : Biaxe -
Pléochroïsme : Faible
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acides

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune