Qu'est-ce qu'une fente alpine en géologie ?

Fente alpine : définition

Les fentes alpines sont des fractures ouvertes dans lesquelles se sont formées des cristallisations remarquables, en particulier de quartz, albite, épidote, chlorite, hématite, axinite, et adulaire. Leur nom vient du fait qu'on les rencontre en grand nombre dans les Alpes, et plus particulièrement dans le Massif du Mont-Blanc, alors qu'elles sont très rares dans les autres contrées. En dehors des Alpes, elles ne sont connues que dans l'Oural subpolaire et dans le massif Himalayen. Ces fentes à cristaux sont peu épaisses (d'une puissance de quelques centimètres à 1,20 m) et de faible extension (décimétrique à décamétriques). Elles se rencontrent aussi bien dans les granites que dans les roches métamorphiques.

Ces fentes alpines sont d'origine métamorphique et sont nées lors de la formation des Alpes, entre -19 et -40 millions d'années. A cette époque, les roches comprimées ont subi un métamorphisme de faciès schistes verts qui a provoqué l'ouverture de fissures et la circulation de fluides métamorphiques aqueux riches en silice, aluminium, potassium, etc... Ces fluides ont pu déposer leur charge minérale et développer de magnifiques cristallisations dans les espaces ouverts que constituent ces fissures (ou fentes) alpines.