Pyrrhotite - Encyclopédie

Cristallisation de pyrrhotite de Trepca, Kosovo - minéraux, cristaux, mineral, crystal

    Classe : Sulfures et sulfosels
    Sous-classe : Sulfures
    Système cristallin : Monoclinique
    Chimie : FeS
    Abondance : Assez fréquent


La pyrrhotite est un minéral hydrothermal fréquent des gîtes métallifères formés à haute température. C'est un minéral qui doit son nom au grec purrotes (rougeâtre) en allusion à sa couleur. La pyrrhotite se rencontre notamment dans les skarns (associée à la magnétite, wollastonite, sphalérite, chalcopyrite, scheelite, au grossulaire, etc...), dans les gisements liés aux roches basiques et ultra-basiques (avec chalcopyrite, pentlandite, linnéite, millérite, platinoïdes, etc...) et dans certains amas sulfurés. C'est un sulfure instable dans les conditions de surface et il est souvent pseudomorphosé en pyrite-marcasite. La pyrrhotite possède un éclat métallique et une couleur jaune bronze à nuance rousse ou rosée qui s'irise fréquemment par exposition à l'air. Elle se présent en masses clivables à granulaires ou en cristaux pseudohexagonaux tabulaires parfois disposés en rosettes. C'est l'un des rares minéraux magnétiques, attirable à l'aimant, l'intensité du magnétisme étant inversement proportionnelle à la teneur en fer. La pyrrhotite est rare en cristallisation esthétique ce qui en fait un minéral recherché des collectionneurs, c'est aussi un mineral majoritairement exploité pour les minéraux de cuivre, de nickel et occasionnellement de platine qu'il héberge. La pyrrhotite ne contient qu'exceptionnellement suffisament de nickel pour en constituer un minerai. Ce fut très localement une source de soufre (Ontario, Canada).

La pyrrhotite dans le Monde

Les gisements de nickel, de cuivre ou de platinoïdes canadiens (Sudbury) et russes (Norilsk, Dalnegorsk) ont fourni de beaux cristaux jusqu'à 15 cm (photo de droite). Des cristaux remarquables de pyrrhotite ont été produits par les mines roumaines de Herja et Cavnic (photo principale), bosniaques (Trepca), mexicaines de Santa Eulalia (cristaux de 20 cm), boliviennes (cristaux de 20 cm pseudomorphosés en marcasite à Lallagua), et brésiliennes (Morro Velho avec des prismes parfaits jusqu'à 25 cm).

La pyrrhotite en France

En France des cristaux de 5 cm on été extraits de la mine bretonne de Pontpéan (Ille-et-Vilaine), des cristaux complètement transformé en limonite (jusqu'à 4 cm) ont aussi été signalés au Combe de la Selle en Isère.

Les macles et cristallisations spéciales

La macle sur {1012} est fréquente pour la pyrrhotite. On la retrouve sur la figure de Goldschmidt 3b ci-dessous pour des cristaux de Elizabethtown, Ontario, Canada. Sur les figures 3c et 3d est présentée cette même macle mais sur des cristaux synthétiques cette fois-ci. La figure 3a montre quand à elle un cristal simple non maclé provenant des Îles Eoliennes (Italie).

Nouvelle macle de 2009

Une nouvelle macle a été mise en avant dans les collections du Muséum National d'Histoire Naturelle du Luxembourg en Janvier 2009 sur un spécimen de Santa Eulalia, Mexique. Il s'agit d'une macle par reflexion sur le plan {1013}. Voir l'article dans Le Règne Minéral n°90, 47-49. Photo J. Scovil.

Les faux et arnaques

Pas de faux recensé pour cette espèce.



Dureté : 3,5 à 4
Densité : 4,58 à 4,65
Cassure : Sub-conchoïdale
Trace : Grise



TP : Opaque
IR : Non mesurable
Biréfringence : Non mesurable
Caractère optique : -
Pléochroïsme : Aucun
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acide chlorhydrique

Magnétisme : Ferromagnétique
Radioactivité : Aucune

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies