Anglésite - Encyclopédie

    Classe : Sulfates, molybdates, chromates
    Sous-classe : Sulfates anhydres
    Système cristallin : Orthorhombique
    Chimie : PbSO4
    Abondance : Fréquent

L'anglésite est un minéral secondaire de la zone d'oxydation des gisements de plomb qui se forme dans des conditions acides. Lorsque le milieu devient basique, elle disparaît au profit de la cérusite. Elle se forme par altération de la galène qui peut subsiter au coeur des masses, l'anglésite est associée à d'autres minéraux oxydés de plomb et de zinc (smithsonite, cérusitehémimorphite) et à des sulfures (galène, sphalérite, etc...).. L'anglésite doit son nom à sa localité de découverte, l'île d'Anglesey en Grande-Bretagne. Les cristaux sont en général trapu à allongés mais très rarement aciculaires, rappellant ceux de la baryte, ils sont fréquemment tabulaire et aplatis selon le clivage. L'anglésite est aussi massive, concrétionnée, stalactitique ou nodulaire. Elle présente une forte densité supérieure à 6,3, elle est transparente à translucide à éclat adamantin, presque métallique. Elle peut être incolore, blanc grisâtre, parfois teinté de jaune, de vert, de bleu, elle peut être noir à cause d'inclusions de galène. C'est un minéral très recherché des collectionneurs, les cristaux gemmes et bien formés ne sont pas fréquent, les spécimens cristallisés sont recherchés des collectionneurs. Elle peut constituer un minerai accessoire de plomb (dans certains gîtes cévenols notamment (Le Bleymard, Saint-Felix-de-Pallières).

L'anglésite dans le Monde

Les meilleurs cristaux connus proviennent de Touissit au Maroc (photo principale), où ils affichent une teinte gris-jaune, jaune soufre ou jaune-orangé ; parfois gemmes, les cristaux de 10 cm n'y sont pas rares (avec un spécimen record de 80 cm). De magnifiques cristaux similaires proviennent de Tsumeb (Namibie). Le gîte italien de Sarde de Monteponi a livré des cristaux centimétriques verts et de grands cristaux blancs du même faciès que la baryte. Parmi les nombreux autres gisements à avoir fourni des cristaux de qualité, nous pouvons citer le gîte tunisien de Sidi Armor Ben Salem d'où des cristaux décimétriques furent extraits ainsi que celui de Wheatley (Pennsylvanie) avec ses cristaux incolores de 12 cm.

L'anglésite en France


En France, les meilleurs cristaux d'anglésite proviennent de Mérétrice Mine en Nouvelle-Calédonie. En métropole, les meilleurs cristaux connus ont été extraits à Huelgoat dans le Finistère et sont millimétriques. Néanmoins, l'anglésite a aussi été signalée en micro-cristaux aux Montmins (Allier), à la Mine de la Rouvière (Ardèche), au Crozet (Loire), à Propières et Longefay (Rhône), à Alligny en Morvan (Nièvre), à Carnoët (Côtes-d'Armor), à Chaillac (Indre), à Urbeis (Bas-Rhin), à Steinbach (Haut-Rhin), à LAuve (Corrèze), à Nontron (Dordogne), à la Mine du Couloumier (Ariège), à la Baume et à Villefranche-de-Rouergues (Aveyron), au Mas Dieu (Gard), à la Mine de Ste-Lucie (Lozère), à Cap Garonne (Var), etc...

Les macles et formes spéciales

Pas de macle connue pour cette espèce minérale.

Les faux et arnaques

Pas de faux recensé pour cette espèce.



Dureté : 2,5 à 3
Densité : 6,3
Cassure : Conchoïdale

Trace : Blanc




TP : Opaque à transparent
IR : 1,878 à 1,895
Biréfringence : 0,017
Caractère optique : Biaxe +
Pléochroïsme : Très faible à inexistant
Fluorescence : Blanc-jaune


Solubilité : Acide nitrique concentré

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune