Hémimorphite - Encyclopédie

    Classe : Silicates
    Sous-classe : Sorosilicates
    Système cristallin : Orthorhombique
    Chimie : Zn4Si2O7(OH)2 . H2O
    Abondance : Fréquent

L'hémimorphite est un silicate secondaire de zinc présent dans les zones d'oxydation des gisements à sulfures de plomb et de zinc. Elle est plus particulièrement fréquente en climat aride et en contexte agilo-marneux où elle constitue le principal minerai de zinc oxydé, pouvant former des collines entières. La "calamine" des anciens mineurs est essentiellement de l'hémimorphite, plus rarement de la smithsonite. L'hémimorphite doit son nom au grec hêmi (à demi) et morphê (forme) car ses cristaux biterminés possèdent 2 terminaisons différentes du fait d'absence de centre de symétrie. L'hémimorphite existe généralement en masses concrétionnées, stalactiformes ou mamelonnées évoquant la smithsonite, parfois en masses rocheuses ou terreuses, caverneuses, colorées en brun par des oxydes de fer ; c'est un minéral qui "sonne" et se délite en fines écailles. Les cristaux sont assez communs, aplatis à lamellaires, rarement centimétriques, allongés et striés verticalement et qui se regroupent souvent en éventails. Comme pour la wulfénite, les faciés des cristaux dépendent des conditions d'acidité et d'oxydo-réduction. L'hémimorphite est incolore à blanche, parfois verte, bleu pâle ou jaunâtre, brune lorqu'elle est colorée par des oxydes de fer. L'hémimorphite fut jadis un minerai de zinc occasionnel, aujour'hui supplanté par la sphalérite.

Hémimorphite bleue de Malipo Mine, Wenshan Co., Yunnan, Chine
Hémimorphite bleue de Malipo Mine, Wenshan Co., Yunnan, Chine
Hémimorphite sur sidérite de Peyrebrune, Tarn (81), France
Hémimorphite bleue de M'Fouati, Congo

L'hémimorphite dans le Monde

Des cristaux limpides de 4 cm, assemblés en splendides groupes tapissant des cavités de limonite ont été découverts dans les mines de Aquiles Serdan au Mexique. Toujours au Mexique, la mine Ojuela près de Mapimi a fourni des cristaux blanc de 7,5 cm. La mine Américaine de Franklin (New Jersey) a produit des groupes de cristaux limpides, incolores à blancs groupés en rosettes atteignant les 10 cm de diamètre. L'hémimorphite massive est fréquente et a également donné lieu à d'incroyables découvertes. A la mine de Chah-Kuh (Iran), l'exploitation a extrait des géodes gigantesques avec des concrétions mamelonnées de plus de 50 cm de diamètre ; des masses comparables ont été exploités à Broken Hill (Zambie) et dans l'état du Zacatecas (Mexique). Le gisement de M'Fouati au Congo a également produit de beaux cristaux (photo principale) ainsi que des masses botryoïdales d'un bleu soutenu. Plus récemment la Chine (Malipo Mine, Wenshan) a produit de superbes masses mamelonnées d'un bleu ciel somptueux.

L'hémimorphite en France

En France, les meilleurs spécimens sont des cristaux bleutés atteignant les 2 cm fréquement groupés en rosettes. Des incrustations mamelonnées d'une très belle couleur bleue proviennent de la mine de Bentillou (Seintein, Ariège) mais aussi de Germs-sur-l'Oussouet (Haute-Pyrénées). On la retrouve en cristaux millimétriques à Argentolles, aux Malines (Gard), à Can Pei (Pyrénées-Orientales), à Peyrebrune (Tarn) ou les gerbes peuvent atteindre le demi centimètre, Propières et Longefay (Rhône), l'Argentolle (Saône-et-Loire), etc...

Les macles

Macle rare sur {101} seulement...

Les faux et arnaques

Pas de faux recensé pour cette espèce.



Dureté : 4,5 à 5
Densité : 3,475
Cassure : Irrégulière à sub-conchoïdale
Trace : Blanche




TP : Translucide à transparent
IR : 1,614 à 1,636
Biréfringence : 0,022
Caractère optique : Biaxe +
Pléochroïsme : Très faible
Fluorescence : Jaune, blanc, vert


Solubilité : Acides

Magnétisme : Diamagnétique
Radioactivité : Aucune