Lépidocrocite - Encyclopédie

Lépidocrocite d'Echassières, Allier, France © Yannick Vessely

    Classe : Oxydes et hydroxydes
    Sous-classe : Hydroxydes et hydrates
    Système cristallin : Orthorhombique
    Chimie : FeO(OH)
    Abondance : Fréquent

La lépidocrocite est un dimorphe de la goethite à laquelle elle ressemble beaucoup. Elle est moins fréquente que celle-ci et se rencontre principalement dans la zone d'altération des gisements hydrothermaux métalliques, c'est un constituant minoritaire des latérites. Son nom vient du grec lepidos (écaille) et krokus (fibre, filament), soulignant ainsi son habitus souvent écailleux ou plumeux. La lépidocrocite se présente rarement en cristaux tabulaires très aplatis sur {010} de petite taille (2 mm), ils sont souvent réunis en rosettes ou en agrégats. La lépidocrocite se présente plus fréquemment en masses lamellaires, écailleuses ou fibreuses. Elle possède un fort éclat adamantin à submétallique, une couleur rouge brunâtre foncé à brun violacé noirâtre. C'est un minerai accessoire de fer.

Photo principale : Lépidocrocite d'Echassières, Allier, France © Yannick Vessely

Lépidocrocite de Codeceira Mine, Portugal © Pedro Alves
Lépidocrocite de Codeceira Mine, Portugal © Pedro Alves
Lépidocrocite de Alto das Quelhas do Gestoso Mine, Portugal © Christophe Boutry
Lépidocrocite de Alto das Quelhas do Gestoso Mine, Portugal © Christophe Boutry
Lépidocrocite de la Mine Clara, Allemagne © Stephan Wolfsried
Lépidocrocite de la Mine Clara, Allemagne © Stephan Wolfsried
Lépidocrocite d'Echassières, Allier, France © Yannick Vessely
Lépidocrocite d'Echassières, Allier, France © Yannick Vessely

La lépidocrocite dans le Monde

La lépidocrocite est assez largement distribuée dans le monde. De bons spécimens proviennent des gîtes allemands de Hesse et de Rhénanie (régions de Siegen et Giessen), et des grandes mines de fer américaines de la région des grands lacs (Marquette, Jackson, Iron Mountain...).

La lépidocrocite en France

En France, de beaux échantillons de lépidocrocite ont été découverts dans la mine de fer de Rancié, près de Vicdessos (Ariège). Elle est aussi connue à Echassières (Allier), à Montebras (Creuse), au Franciman (Tarn), et dans de nombreuses autres localités.

Les macles et cristallisations spéciales

Pas de macle connue pour cette espèce minérale.

Les faux et traitements

Pas de faux recensé pour cette espèce minérale.



Dureté : 5
Densité : 4,05 à 4,13
Cassure : Indéterminée
Trace : Orange




TP : Translucide à transparent
IR : 1,940 à 2,510
Biréfringence : 0,570
Caractère optique : Biaxe -
Pléochroïsme : Fort
Fluorescence : Aucune


Solubilité : -

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies

PInterest

Notre site Web vous permet de partager son contenu sur le réseau social PInterest. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de PInterest: https://policy.pinterest.com/fr/privacy-policy/