Pharmacosidérite - Encyclopédie

Pharmacosidérite de Vaulry, Haute-Vienne, France © Patrice Queneau

    Classe : Phosphates, arséniates, vanadates
    Sous-classe : Arséniates hydratés
    Système cristallin : Cubique
    Chimie : KFe4(AsO4)3(OH)4 6-7H2O
    Abondance : Assez fréquent à rare

La pharmacosidérite est un arséniate peu fréquent, se formant par altération d'arséniures de fer et de sulfures contenant du fer et de l'arsenic (arsénopyrite, löllingite, tennantite). On la rencontre donc fréquemment dans les chapeaux de fer des filons hydrothermaux à arsenic, étain, tungstène, couramment associée à la scorodite et à la limonite. L'eau est faiblement liée au réseau cristallin, comme dans les zéolites. Son nom vient du grec pharmakon (remède, poison) et sidêros (fer), en allusion à sa teneur en arsenic et en fer. La pharmacosidérite est translucide à transparente, son éclat est gras à adamantin. Par exposition à la lumière, sa couleur passe très souvent du vert olive ou vert émeraude au vert-jaune, elle est parfois orange-rouge. Elle se présente la plupart du temps en petits cristaux pseudocubiques atteignant au maximum 5 mm, plus rarement en petits tétraèdres, en enduits ou en incrustations terreuses.

Photo principale : Pharmacosidérite de Vaulry, Haute-Vienne, France © Patrice Queneau

Pharmacosidérite de Wheal Gorland, Cornouailles, Angleterre © Marko Burkhardt
Pharmacosidérite de Wheal Gorland, Cornouailles, Angleterre © Marko Burkhardt
Pharmacosidérite de Penberthy Croft Mine, Cornouailles, Angleterre © Steve Rust
Pharmacosidérite de Penberthy Croft Mine, Cornouailles, Angleterre © Steve Rust
Pétalite de Palelni mine, Momeik, Myanmar © Rob Lavinsky
Pharmacosidérite de Lone Tree Mine, Nevada, USA © Tony Peterson
Pharmacosidérite de Broken Hill, Australie © John Haupt
Pharmacosidérite de Broken Hill, Australie © John Haupt

La pharmacosidérite dans le Monde

Les mines du district de Gwennap dans les Cornouailles anglaises (Wheal Gorland, Wheal Unity et Wheal Muttrel) ont livré les meilleurs cristaux de pharmacosidérite : des individus de 5 mm implantés sur limonite. Les filons polymétalliques de Saxe (Schneeberg, Schwarzenberg) et de Forêt Noire (mine Clara) ont donné des petits cristaux riches en baryum, de même que la mine grecque de Kamariza dans le Laurion. Les plus gros cristaux connus sont centimétriques et proviennent de Brazil Lake (Ontario, Canada), la mine de Majuba Hill (Nevada) aurait aussi fourni des cristaux de 1 cm, mais cela n'est pas confirmé.

La pharmacosidérite en France

En France, la pharmacosidérite est connue en petits placages de quelques centimètres carrés composés de cristaux submillimétriques à Cap Garonne (Var). Elle est aussi signalée à Echassières (Allier), à la mine de La Bessade (Haute-Loire), aux Rompas et à Villapourçon (Nièvre), à Vaulry, Bellac et Puy-les-Vignes (Haute-Vienne), à Kerarsaoz (Finistère), à la mine Tistoulet (Aude), à Villefranche-de-Rouergue et au Kaymar (Aveyron), au Franciman (Tarn), à Ste-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin) et dans de nombreux autres gîtes.

Les macles et cristallisations spéciales

Pas de macle connue pour cette espèce minérale.

Les faux et traitements

Pas de faux répertorié pour cette espèce minérale.



Dureté : 2,5
Densité : 2,797
Cassure : Irrégulière
Trace : Blanche



TP : Translucide à transparent
IR : 1,660 à 1,704
Biréfringence : 0,005 (anormale)
Caractère optique : Biaxe (anormal)
Pléochroïsme : Aucun
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acide chlorhydrique

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies

PInterest

Notre site Web vous permet de partager son contenu sur le réseau social PInterest. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de PInterest: https://policy.pinterest.com/fr/privacy-policy/